Rencontres Culturelles ESCAMPETA
Emmaüs Lespinassière

Emmaüs Lespinassière

Fondée en 2015, l’association Emmaüs Lespinassière accueille, héberge et salarie des hommes sous écrou, en fin de peine. Elle propose à ces « salariés-résidents » un cadre de vie communautaire et un accompagnement individualisé destinés à les aider à reprendre leur souffle après la prison, à préparer leur retour à la vie libre. Emmaüs Lespinassière se propose d’être un sas entre le « dedans » et le « dehors », un lieu d’échanges qui veut n’avoir jamais peur de l’altérité et viser, toujours, l’émancipation individuelle et collective.

Habiter et/ou travailler à Emmaüs Lespinassière, c’est avoir la chance d’évoluer dans un cadre remarquable : un village de caractère(s), niché à flanc de Montagne Noire, dans le nord de l’Aude, à la frontière du Tarn et de l’Hérault, aux portes du Minervois et du pays cathare.

Ce superbe écrin de nature et de vieilles pierres était tout approprié à l’accueil d’une activité de maraîchage en agriculture biologique, respectueuse des hommes et de la terre, pourvoyeuse de sens et de beauté, nécessitant force et finesse, patience et créativité.

La « culture », au sens où on l’entend communément, a toute sa place dans ce paysage et dans ce quotidien. Escampeta est une manière de clamer haut et fort que la culture est plurielle, qu’elle a toute sa place dans une structure comme Emmaüs Lespinassière et qu’elle peut jouer un rôle fondamental dans une démarche de reconstruction de soi et de (ré)apprentissage de la liberté.

À Emmaüs Lespinassière, on travaille l’être ensemble jour après jour : entre les salariés-résidents, entre les résidents et les encadrants, entre les membres d’Emmaüs Lespinassière et les habitants de Lespinassière. La structure entretient en effet des liens étroits avec la communauté villageoise qui l’a accueillie. Une population peu nombreuse mais très plurielle vit sur ce territoire de moyenne montagne : natifs et « néos », actifs et retraités, sportifs, contemplateurs, artisans, agriculteurs, artistes, entrepreneurs… Voilà que depuis trois ans, des personnes sous écrou, dont l’unique point commun est d’avoir été détenues, se mêlent de cette pluralité ambiante.

C’est une nécessité pour les salariés-résidents d’Emmaüs Lespinassière de pouvoir tisser des liens neufs après leur sortie de prison, une chance réciproque de côtoyer une telle diversité de générations, trajectoires et horizons. Cette diversité n’est pas un acquis, elle n’est ni évidente ni facile : elle se cultive au quotidien. En faisant ensemble, en préparant un repas, en déjeunant face-à-face, en se promenant côte à côte, en jouant au foot avec l’un, en regardant un film avec l’autre, en se penchant sur la même rangée de carottes, en soutenant la même solive.

Escampeta est une façon, intense, spectaculaire, de nourrir cette précieuse diversité !