Rencontres Culturelles ESCAMPETA
Courts-Sauvages

Courts-Sauvages

Le 11 juin, grâce aux Vidéophages, nous avons exploré diverses facettes du thème « sauvage(s) », inattendues pour certaines, malaisantes pour d’autres, rassurantes ou effrayantes.
Toute l’équipe d’Emmaüs Lespinassière a pu,
de manière inédite, participer à cette soirée « courts-sauvages ».

Avec le film Fracas, (R. Rappe, 2019), nous avons pris une claque de « reconquête spatiale » à Kourou, entre souvenir du bagne et fusée vers le futur.
Nous avons pris ensuite la direction de la Corse dans High Dating (J. Zingg, 2019), pour le top 1 des rencontres en montagne.
Nous avons écouté le cri de la Génération de l’épilogue, un essai cinématographique pas tout à fait transformé mais vraiment sauvage.
Dans le film d’animation Peripheria (D. Coquard-Dassault, 2015), des chiens errent dans un décor urbain post-apocalyptique. Dans la jungle, mieux vaut ne pas se frotter à El terrible El bubar (Feuk and Keuf, 1999). Parfois, mieux vaut aussi rester à bonne distance d’une Hirondelle un poil surmenée ! (A. Girard-Blanc, J. Kasmi)
La vie sauvage (L. Bourdon Zarader, 2017) nous a rendus témoins d’une visite de parc animalier partie en vrille… Dans Wrapped (R. Koelin, F. Peper, F. Wittman, 2014), nous avons vu la nature envahir la ville. Et si ce n’était qu’un cauchemar ? Comme dans The Pub (J. Pierce, 2012), qui dresse une galerie de portraits pas franchement élégants du nord de Londres.
Nous avons clos la projection avec Oripeaux (S. Gerbeaud et M. de Panafieu), une fable qui aurait pu s’intituler « les beaufs, les coyotes et la petite fille », puis avec Biou (S. Petit, 2014), qui nous a fait approcher de plus près la vie d’un taureau, un jour de course camarguaise.

Peripheria
El terrible el Bubar
Hirondelle
Fracas

Un grand MERCI, complètement poli, pas du tout sauvage mais profondément sincère, aux Vidéophages
et à l’orchestrateur de cette soirée qui se reconnaîtra…

Et pour celles et ceux qui n’ont pas pu profiter de ce contrepoint, pas de panique : une séance de rattrapage
est prévue le dimanche 25 juillet après-midi, à Lespinassière, dans le cadre du « point d’orgue » d’Escampeta !

Wrapped