Rencontres Culturelles ESCAMPETA
La Forêt La Nuit

La Forêt La Nuit

Les 2, 3 et 4 juillet se sont déroulées, partout en France, les Nuits des Forêts : un festival qui nous invitait
à redécouvrir les forêts proches de chez nous, à travers des expériences intimes et immersives, à ciel ouvert, de jour comme de nuit ; à aller à la rencontre des femmes et des hommes qui cultivent la forêt, la protègent ou s’en inspirent, pour repenser ensemble notre lien au vivant et à la forêt !

Les associations Emmaüs Lespinassière, Natures Extra-Ordinaires et Je suis la Piste ont rebondi sur ce bel événement pour proposer aux résidents d’Emmaüs Lespinassière, aux Lespinassièrois et autres curieux de la forêt

de découvrir, regarder et ressentir celle-ci comme ils ne l’avaient peut-être jamais fait…

Dès 15h, samedi 3 juillet, 5 apprentis pisteurs ont commencé à suivre les « brisées » laissées par Delphine et Francis, nos deux accompagnateurs de choc. Non sans quelques détours, les participants ont pu rejoindre le lieu de campement, la Châtaigneraie, et rencontrer celle et celui qui les avaient menés par le bout du châtaignier… Une passionnante initiation au pistage a suivi, sous la houlette de Francis : nous avons essayé de comprendre le pourquoi du comment d’un tronc abîmé, imaginé la glissade d’un chevreuil, délimité le territoire d’un renard à ses crottes pleines de merises, observé un piège de fourmilions, distingué des cônes tombés entre les dents d’un écureuil et d’un rongeur… et fait bien d’autres découvertes ! Puis les participants ont choisi leur espace de couchage et aménagé leur « nid » pour la nuit…

Un petit groupe de Lespinassièrois et de résidents d’Emmaüs Lespinassière les ont rejoints pour la soirée : le temps d’apprendre avec Francis les secrets du feu par friction (et sudation !), de préparer et cuire sur braises ses chapatis, d’écouter la création des étoiles chez les Aborigènes (une histoire de didgeridoo et de termites enflammées…), de faire vibrer, de gratter et frapper toute une panoplie d’instruments de musique. Et d’observer les étoiles tant qu’il en a été encore temps.

La pluie, qui a commencé à s’exprimer plutôt fort sur les coups de minuit, n’a pas eu raison des participants à la « formule longue ». La petite meute ainsi constituée est repartie saine et sauve le lendemain matin, les sac-à-dos chargés de petites ou grandes découvertes, de sons singuliers et de bonnes rencontres.

Sur la piste des brisées...
Les "ingrédients" du feu par friction

MERCI à Delphine, de l’association Natures Extra-Ordinaires, et à Francis, de l’association Je suis la Piste,
qui nous ont joyeusement et généreusement accompagnés dans cette expérience !

Nous tenons aussi à remercier l’association Nuits des Forêts,
qui a grandement soutenu la mise en œuvre de ce contrepoint.

Site Internet : https://nuitsdesforets.com/
Site Internet : https://jesuislapiste.blogspot.com/
Site Internet : https://naturesextraordinaires.wordpress.com/